Comment ne pas avoir un refus bancaire ?

En juin 2020, nous avions trouvé un appartement pour un ami salarié dans l'événementiel qui gagnait près de 2 000 € net par mois. Le montant de ce bien était inférieur à 60 000 €, frais d'agence et de notaire inclus.

Nous étions confiants sur ce projet car en région parisienne ce type de montant est relativement faible pour les banquiers. Lors du 1er rendez-vous avec la banque, le conseiller étudie et valorise le projet. Mais il émet un refus au dossier. Nous étions surpris par cette décision, estimant le projet fiable, mais surtout le montant peu élevé.

Du coup, il s'est dirigé auprès de la concurrence. La 2e, 3e... banque ont donné la même décision... Il avait réalisé plus de 12 rendez-vous pour obtenir la même réponse " NON ".


Nous étions dans l'incompréhension totale concernant son cas. Un refus crédit pour une si faible somme nous paraissait ridicule par rapport à la région parisienne. Afin d'aider notre ami, nous décidions d'étudier son dossier dans le but de comprendre cette problématique. Lors de cette analyse, nous avions réalisé qu'il y avait 3 éléments qui gênaient sont dossier.

1 - début de période COVID-19 : les banques devenaient de plus en plus strict et plus regardant sur les profils des emprunteurs. Vous deviez avoir une gestion financière infaillible.

2 - le chômage partiel : le salaire de base était de 1 900 €, avec le chômage partiel il était de 1 680 €. Les banques n'apprécient pas cette mention indiquée sur les fiches de paie. Elles s'inquiètent sur la santé et la pérennité de l'entreprise.

3 - le secteur d'activité : les banques estiment que certain secteur seront plus affecté que d'autre par la crise sanitaire.


La mention " chômage partiel " a attiré l'attention et fait douter la banque sur l'instabilité du revenu mais également sur la fragilité du secteur d'activité. Ce sont les principales raisons qui ont poussés la banque à refuser le prêt.

Voici 4 éléments qui facilitent l'obtention d'un crédit bancaire si vous avez un revenu inférieur à 2 000 € ou votre secteur d'activité est instable.

1 - Commencez petit mais voyez grand
Commencer par un garage à 10 000 €, loué à 70 € par mois, vous obtenez du 7 % de rendement. Le but est d'enchainer par la suite avec un appartement puis un immeuble de rapport. L'objectif est de débuter très petit pour éviter le refus et montrer à votre banquier que vous êtes un investisseur avisé.

2 - Ayez des comptes sains
Tous vos comptes doivent être au vert, c’est-à-dire que toutes vos lignes bancaires doivent être propre. Aucune mention de découvert, commission intervention, pas de pari en ligne... Tout doit être propre pour le banquier.

3 - Ciblez votre secteur d'activité
Un de nos associés est professeur de sport, en l'espace de 2 ans il a pu emprunter plus de 400 000 €. Nous le savons tous, être fonctionnaire est un gage de sécurité au niveau de l'emploi. À savoir que l'état est une garantie pour les banques, ce qui facilite l'obtention de prêt. Si vous n'êtes pas fonctionnaire, privilégié les secteurs stables qui ont le moins d'impact.

4 - Ayez de l'épargne
Avoir de l'épargne apporte une garantie financière à la banque. Votre conseiller cherchera à être rassuré concernant notre solvabilité et souhaitera qu'on lui apporte un maximum de garantie financier pour assurer le remboursement du prêt.

Prenez rendez-vous avec l'un de nos conseillers pour être accompagné sur votre futur projet.

Audit immobilier

Avec une stratégie basée sur le court, moyen et long terme, mon équipe et moi sommes en mesure de répondre à cette question. Vous avez des questions sur votre projet immobilier ou vous souhaitez être accompagné pour votre prochain investissement, prenez rendez-vous pour un audit.

Je veux découvrir l'expérience que vous proposez

Articles récents

Recommandations du HCSF, une bonne nouvelle ?

Faut-il investir dans l’immobilier en 2021 ?

Protégez-vous au mieux votre cash-flow ?

Qu'est qu'un bien rentable ?

Connaissez-vous les astuces pour trouver votre financement ?